La jungle des acronymes : COBIT, ITIL, CMMI, TMM…

22 10 2008

A longueur de journée on utilise ces termes, ils sont citées 10 fois par articles minimum dans les journaux spécialisés et on abreuve les clients, (qui simuleront une excellente connaissance du COBIT pour éviter de passer pour des êtres rétrogrades et has been), de ces termes pour leurs vendre des offres et des services qui son forcément compatibles avec le COBIT, ITIL et autres acronymes de types CMMI. Mais que signifient-ils réellement ?

Pour ce premier article sur le sujet je vais commencer par tenter de vulgariser le tout. Ci-dessous « l’ordonnancement » et les « places » des acronymes (termes génériques pour les COBIT, etc.) vis à vis du client final.

Place des acronymes vis à vis des clients

Place des acronymes vis à vis des clients

Tout d’abord il faut différencier les normes et les bonnes pratiques !

Quand je parle des normes j’évoque celles ayant une résonnance internationale et ayant des organismes valideurs officiels. A ce jour je ne compte que les normes ISO (la SOX ou Sarbannes Oxley étant « juste une loi »).

Par contre, les référentiels de bonnes pratiques sont pléthoriques mais on peut les trier par cible pour s’y retrouver un peu.

Ainsi, le COBIT via des audits (SOX, sécurité, etc.) permet de dresser un état des lieux de la GOUVERNANCE des SI. ITIL est LA bible pour tout ce qui est production, et supports (help desk par exemple).

Enfin le CMMI permet d’évaluer (ou audit) une organisation, un projet, etc.

Et le test dans tout cela ? Et bien il oscille entre ITIL et CMMI avec des bonnes pratiques comme TMM, TMAP (méthodologie de tests universitaire acheté et marketé par Sogeti) ou T2M (méthodologie de test créé par Stéria et peu connu du commun des mortels au grand dam de la SSII).

Pour chacun de ces acronymes vous avez un certain nombre de processus définis comme clés à l’intérieur desquels se trouve des services / domaines. Chacun de ces services ayant ses propres activités.

  • COBIT : 34 processus et 4 services
  • ITIL : 25 processus et 5 services
  • CMMI : 25 processus et 4 services

Pour tout ces acronymes il s’agit en fait de règles de bon sens et de bonnes pratiques à mettre en œuvre et à « adapter » pour chaque société. Ceci est la théorie. Dans la vraie vie aucune n’est réellement implanter correctement.

Ceci car le parti du « On verra plus tard (synonyme de « jamais ») » ou des « On va perdre du temps à suivre tous ces processus » remporte haut la main la bataille !

Voilà pour la partie présentation des acronymes. Prochainement sur vos écrans (dès que j’ai le temps) la suite et les détails de chacun avec des focus particulier sur comment ces acronymes aborde le sujet des tests.

Publicités




La certification ITIL V3 de l’intérieur…

28 09 2008

La semaine dernière j’ai passé trois jours en région parisienne pour être certifié ITIL V3 Foundation. C’est surtout car c’est un sujet qui me titille intellectuellement depuis de nombreuses années et qu’avec cette certification je pourrais parler pilotage par les processus et best practices de manières plus confortable avec mes clients.

Jour 1 :
9h10 – Ma société possède un centre de formation en propre et je découvre les locaux… somptueux !
En effet, un étage complet est consacré aux formations, avec de grandes salles possédant chacune des PC et des écrans !
Ce qui est presque un miracle pour une SSII. Dans mes autres SSII les formations se déroulaient dans des bureaux vides, sans PC et avec de la chance nous avions des vidéo-projecteurs (qui fonctionnaient souvent…).
Après cette découverte hallucinante je me plante devant le distributeur de café et… Oh My God ! Le café est gratuit ! (ce qui devrait être mis en avant au niveau RH pour le recrutement, car pour un collaborateur le budget café est énorme à la fin de l’année).

9h15 – j’ouvre la porte de la salle de cours et… 15 têtes et 30 yeux (et autant d’oreille mais on s’en fou) me scrutent car je suis en retard (surement une bande de psychopathe car le cours devait commencer à 9h10…) penaud je m’assied dans un coin et ouvre mes oreilles avides de savoir.

J’ai passé la journée à :
– Checker mes mails pro et personnels via mon téléphone (je ne cite pas la référence car je ne voudrais pas de faire de pub pour Apple),
– M’absenter parfois car dirigeant un projet dans le sud de France je dois intervenir auprès du client pour négocier… au téléphone, à 800 kilomètres du client.
– Ecouter le prof me parler du pilotage par les processus, énumérer et passer en revue chacun de ces processus avec les objectifs, les livrables, les actions, le RACI, la roue de DEMING, etc.

Le sujet « ITIL V3 » n’étant pas hyper sexy j’avoue que le professeur a été d’une pédagogie très attractive et a su m’interesser au sujet de manière très plaisante. Des prof comme cela sont hélas trop rare… surtout qu’avoir un « vrai professeur » via une formation d’une SSII est TRES RARE.
Très souvent « le professeur » est un consultant en inter-contrat à qui on à dis « toi qui passe dans le coin, tu ne fais rien ? Prends les slides sur mon bureau et… ». J’ai eu de la chance sur ce coup j’avoue.

Fin de journée – gavé comme une oie par les 200 pages passées en revue dans la journée et la gestion en parallèle de mes équipes je remonte sur la Défense pour déguster un cheese (pas de réseau en formation et seul M…Do donne l’accès au Wifi gratuitement) et… me connecter enfin et lire mes mails pro car la batterie de mon téléphone a lâchée dans l’après-midi (?!/$*§! de portable).

Jour 2 :
9h10 – Gros plan sur mes yeux qui scrutent les choix du distributeur gratuit… café… thé citron… potage… mes papilles salives à l’idée de savourer un délicieux potage à la tomate avec des croutons… tôt le matin… euh… en fin de compte ok c’est gratuit mais je vais m’en tenir à un café long.

J’ai passé la journée à :
– Encore checker mes mails pro et personnels via mon téléphone,
– M’absenter parfois car un de mes chefs de projets cours autour de son bureau comme un poulet sans tête et m’appel à l’aide,
– Ecouter le prof me parler encore du pilotage par les processus, énumérer et passer en revue chacun de ces processus avec les objectifs, les livrables, les actions, le RACI, la roue de DEMING, etc.

Fin de journée – gavé comme une oie par les 100 autres pages passées en revue dans la journée je vais… encore manger un cheese et lire mes mails…

Jour 3 :
9h10 – Café
9h15 – Je fais désormais partie intégrante des 16 têtes et 32 yeux, ils sont devenues mes nouveaux meilleurs amis car nous devons passer ce jour la certification tant désirée.
Le prof nous fais faire 3 séries de 40 questions pour nous entrainer. Ce qui fais qu’à la fin de la journée j’aurais répondu à 160 questions.

J’ai décidé de ne lire mes mails qu’en fin de journée dans le M…Do, ainsi je peux continuer d’utiliser mon téléphone comme un bête téléphone… Quand j’arrive dans le M…Do les serveuses me souris et je vois dans leurs yeux que je ne suis pour elles que 1m72 de cheese en puissance. Dans l’instant je passe du statut expert testing à celui de montagne de cheese !

Moralité :
Le cheese est l’ami du professionnel communiquant en goguette !