Critères de choix d’un outil de référentiel de tests

23 01 2009

Cet article doit pouvoir vous aider pour choisir un outil de référentiel de tests dans la sérénité. Pourquoi ? Car chez certain client les choses ne sont pas aussi facile que l’on peux le croire. Exemple : un client possède déjà un outil de chez HP (QC) et en même temps utilise Entreprise Architect (EA) pour gérer ses exigences. La question est « Est-ce que l’on utilise quality center ou EA ? ». A partir de cette question il y a eu des remous sur le choix à faire. Et la politique inter-services et le frein de certains utilisateurs n’aidant pas le stand-by fut prononcé… Jusqu’à que la liste ci-dessous soit apportée.

Elle n’existe que pour apporter des informations FACTUELLES sur les fonctions principales devant être remplies par un outil de référentiel de tests. Comme vous pourrez peut-être le constater elle n’est pas orienté pour que Quality Center soit choisi (je tiens à dire que ce n’est pas de l’ironie).

Un référentiel de tests doit pouvoir gérer (uniquement les fonctions de bases) :

Fonctions de niveau 1
Gérer les exigences de tests :

  • Aide à la création
  • Multi-utilisateurs : Partage aisé entre tous les acteurs du projet
  • Modification aisé
  • Lien facile entre exigences > Fiches de tests > Anomalies
  • Génération d’une matrice de couverture exigences ==> campagne / scénarios
  • Analyse du taux de couverture
  • Impression facile des listes
  • Gestion des versions des exigences

Gérer les fiches et cas de tests :

  • Aide à la création
  • Modification aisé
  • Possibilité de joindre des documents
  • Multi-utilisateurs
  • Gestion des versions

Gérer les cahiers / dossiers / plan de tests :

  • Aide à la création des scénarios
  • Multi-utilisateurs
  • Gestion des versions

Aide au pilotage des tests :

  • Etat d’avancement de la conception des tests
  • Etat d’avancement de l’exécution des tests
  • Etat d’avancement global d’une campagne de test
  • Impression de rapport déjà renseigné et formaté
  • Multi-utilisateurs

Fonction de niveau 2 :
Gérer les anomalies :

  • Outils de création de worflow des anomalies
  • Création et renseignement complet d’une fiche d’anomalie
  • Possibilité de pièces jointes, captures écrans, etc.
  • Moteur de recherche intégré
  • Lien facile et direct entre une fiche / cas de tests et une anomalie
  • Notification par mail des anomalies vers les acteurs du projet
  • Multi-utilisateurs
  • Impression de rapport déjà renseigné et formaté avec chiffres et statistiques par modules / fonctions, etc.

Interfaçage et pilotage directs des :

  • Automates de tests fonctionnels
  • Automates de tests techniques (performance)
  • Anomalies (si pas intégré)

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :