Manuel de survie sur Quality Center !

15 10 2008

Dans le monde du test tout le monde parle de Quality Center (QC pour son petit nom) de l’éditeur HP Mercury. Tout le monde en parle, du client à la société de service, en passant par les ingénieurs qui ne jurent que par ce fabuleux QC… Quel monde merveilleux que le notre dans lequel tout les acteurs d’un même projet partagent, échangent et utilisent le même référentiel de test et font en sorte que les exigences métier soient au cœur des priorités de chacun… Mais… La réalité est moins glamour !
En effet, parmi ces milliers d’ingénieurs seuls une petite poignée connaissent réellement QC et l’utilisent correctement.
Ainsi j’écris cet article afin de vous présenter les fondamentaux de l’outil et apporter quelques bonnes pratiques à mettre en œuvre lors de l’utilisation d’un référentiel de test (je ne m’étendrai pas sur la partie administration de cet outil).

Dis tonton, qu’est-ce qu’un référentiel de test ?
Ou « Comment à partir du minimum d’effort faire le maximum ? ». Pour la réponse reportez-vous à l’article sur le sujet.

Dis tonton, il y a quoi dans QC ?
Avant d’expliquer ce qu’il y a dedans précisons juste que c’est un outil partagé de gestion complète des activités de test, que son ancien nom était Test Director (ou TD).L’interface de QC est relativement « user friendly » (adapté aux utilisateurs) et pratique.

Dans cet outil il y a 5 onglets (ou parties). Chacun de ces onglets représente une partie importante pour chaque projet de test. Mais voyons plus en détails chacun de ceux-ci.
– Gestion des exigences ou requirements
– Gestion du catalogue des fiches de test ou Test Plan
– Conception des campagnes de test ou Test Lab
– Gestion des anomalies ou Defects
– Gestion des releases (non expliqué dans cet article car il faut savoir préserver le suspens)

Avec pour chaque onglets les fonctionnalités communes suivantes :
– Rapports & Graphiques
– Bilan
– La possibilité de joindre des captures d’écrans, des documents, etc.
– Impression
– Administration

La logique d’utilisation est la suivante, tout d’abord on élabore la stratégie de test et la matrice de couverture (onglets exigences et Test Plan). Puis, on planifie les exécutions (Test Plan et Test Lab), lors des exécutions on crée les fiches d’anomalies via lesquelles on fait valider les corrections.
Enfin, on met à jour les tests et on réitère le cycle de tests.

Plongeons nous dans QC :
Gestion des exigences ou requirements :
Il s‘agit d’identifier les exigences de test (à partir des exigences métier et autres spécifications), de structurer le plan de test et spécifier les futures fiches de test.
Petit rappel : les exigences peuvent être l’expression des besoins ou la liste des fonctionnalités à tester. Ainsi, l’ensemble des exigences de test définissent le périmètre à couvrir. Ces exigences sont aussi le point commun entre les dossiers de spécification et les tests à exécuter.
Les prendre en compte permet d’assurer la traçabilité entre la phase de conception et celle d’exécution. Enfin, les exigences sont le support aux études d’impact des évolutions des spécifications sur les plans et fiches de test.
Cet onglet permet également de voir tout les détails des exigences et de voir le statut des résultats des fiches de test couvrant une ou ses exigences propres.
Enfin, on peut soit entré manuellement les exigences soit utiliser une macro d’import à utiliser sur des documents aux formats Word ou Excel. Soit sous forme d’addin ou de développement interne au client ou la société de service.

Gestion du catalogue des fiches de test ou Test Plan :
Il s’agit de concevoir les fiches de test, définir les scénarios et préparer le reporting (en collaboration avec le Test Lab). Il s’agit aussi de créer l’arborescence des fiches de test ainsi que les fiches et créer les liaisons entre les exigences et fiches de test.
Le Test Plan correspond à l’ensemble des fiches de test, en cours de constitution ou opérationnelles.

Conception et exécutions des campagnes de test ou Test Lab :
Il s’agit de la création et de la planification des campagnes de test. L’exécution a lieu dans cet onglet, qu’elles soient automatisés ou manuel.

Rappelons que :
– une campagne de test est une combinaison de scénarios (composés de fiches de test)
– une fiche de test peut faire partie de plusieurs campagnes
– a l’issue de l’exécution des différentes épates, une fiche de test est considérée en statut PASSED, si et seulement si TOUTES les étapes la composant on ce même statut
– si au minimum une de ces étapes est en statut FAILED ou NOT COMPLETED la fiche de test aura ce même statut

Gestion des anomalies ou Defects :
Après exécution des scénarios / fiches de test il s’agit de décrire les anomalies et renseigner le reporting de campagne.

La suite de l’article concerne les bonnes pratiques


Actions

Information

6 responses

16 04 2009
Nick

pragmatique et efficace.

un grand merci car des fois on vit de grand moment de solitude dans les tests…

je fais une étude de faisabilité pour recueillir des données xml et les parser, sans vouloir réinventer la roue, y a t-il qqchose de ce genre qui existe sans se lancer dans le dev/ …car comme d’hab/ le besoin est pour Hier …et ça urge…
merci pour ta reponse
Nick

18 04 2009
Jane

Merci pour cet article, pourriez vous nous expliquer l’utilisation des paramètres dans les tests manuels? Ces paramètres correspondant l’ensemble de la saisie de chaque étape de chaque test. Je fait une recette avec excel, les cas de test et tout les valeurs, pré-renseignés dans excel. Comment tranformer ça en QC; Merci beaucoup, même sans reponse.

23 07 2009
Mélanie

Bonjour,

J’aimerais savoir s’il y a un moyen, lors de la génération d’un document word, de mettre les exigences qui sont liés aux tests lorsqu’on génère un plan de test?

Mille mercis!
Mélanie

10 08 2009
Douyere

Bonjour, je travaille actuellement avec qtp et je cherche à vérifier si les champs sont obligatoire j’ai comme propriété disabled avec le spy mais lorsque je vais chercher ce paramètre dans le webedit et il me renvoie un champ vide.
Browser().Page().WebEdit().Set (« Valeur »)

Et un autre question comme fait-on avec qtp pour simuler un entrer au clavier d’un « mot » c’est à dire qu’il rentre une lettre après l’autre j’utilise « set » pour entrer un mot dans le champ.

Mais pour les champs limités en caractères qtp m’affiche un message d’erreur.
Merci pour l’aide

30 09 2009
Alain

Bonjour, Je voulais juste savoir si il existe un bon bouquin sur QAC & QTP 10 en Français ou Anglais…Sinon vos articles sont super j’y vois plus clair maintenant. hallelujah…

19 04 2013
maimouna dieng

salut je suis titulaire du BTS bureautique je suis a la recherche du travail mon adresse c’est thiormouna@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :