Trouver des emplois dans les activités de tests en France ?

24 05 2011

J’ai mis à jour l’article  listant les sociétés employant des testeurs en France.

A moyen termes je rédigerai une fiche par entreprise en passant en revue leurs méthodologie de test, les carrières, leurs offres, etc.





TOP 5 du pire des choses à faire dans une équipe de testeur

21 04 2011

– Utiliser sa carte de crédit personnelle pour créer des données

– Demander au client « A quoi peux servir ce Quality Center ? »

– Réfléchir à la définition des jeux de données des tests juste avant l’exécution

– Ne jamais poser de question lors de la conception des tests et se dire « On verra bien quand l’application sera livrée »

– Arriver le matin, sur le plateau de 40 personnes en expliquant « Comment vous planqué votre herbe dans le frigo »

(Je les ai toutes vues ou entendues ces dernières années !)





ALM 11 et les pilotages des tests ?

14 04 2011

Les avant-ventes de chez HP nous ont offerts des démonstrations sous forme de jeux de rôles. Voici le résumé de celui concernant la « Planification, suivi et rapports »

But démontrer la facilité et rapidité du reporting. Aucune surprise pour les aficionados des outils HP.

Mais disons que la communication semble être plus facile entre tous les acteurs d’un projet et l’ergonomie repensée.

HP met en avant le suivi et mesure des étapes de projets et des principaux indicateurs de performances ou KPI.

« Avec la fonction Project Planning and Tracking, chefs de projet et responsables AQ peuvent élaborer un plan de projet dans HP Application Lifecycle Management, puis définir les étapes (contrôles qualité) et KPI associés (critères de sortie) pour chaque tâche. Grâce à ses fonctions de traçabilité, HP Application Lifecycle Management actualise automatiquement l’avancement du projet de manière à mettre d’emblée les risques en évidence. »

Fonctionnalités étendues sur les points suivants :

  • Visibilité sur l’avancement et le statut des projets
  • Visibilité d’équipe sur les principaux jalons du projet
  • Planification et jalons d’une release
  • Identification des problèmes de qualité avant toute répercussion sur le planning
  • Rapports Word totalement paramétrables :

•       A tester car il y a eu souvent des soucis sur ce point dans les projets

  • Amélioration de la communication entre les acteurs du projet
  • Visibilité des équipes sur les principaux jalons du projet :

•       Cela ressemble à une sorte de Microsoft Project

  • Identification et correction des dérives projet avant toute répercussion sur le planning

Liens vers les autres articles sur ALM 11 :





ALM 11 et HP Sprinter ?

14 04 2011

Les avant-ventes de chez HP nous ont offerts des démonstrations sous forme de jeux de rôles. Voici le résumé de celui concernant la « Accélération des tests et intégration développement »

Je trouve qu’il faut faire une distinction entre deux points importants. Il s’agit de HP Sprinter et des projets dit « Agiles ».

HP Sprinter :

La promesse étant d’accélérer les tests manuels ! Woot ! « Mais cela marche comment monsieur HP ? ». Enfin du nouveau et je ne suis pas ironique sur ce coup là. HP Sprinter est une sorte de plugin pour nos butineurs préférées (Firefox pour l’exemple du jeu de rôle).

Pour expliquer mettons nous dans la peau d’un testeur… Le test manuel est souvent répétitif, des données en entrée importantes et des tests d’environnements à exécuter.

Dans ce type d’activités la démarche est la suivante :

  • Explorer l’application
  • Exécuter les tests
  • Insérer les données
  • Trouver les anomalies, puis faire des captures d’écrans et décrire les anomalies dans le module « defect »
  • Au final on émet le rapport des tests et si on a le temps on modifie les tests.

On  a tous connu ces projets de tests non outillée ou alors quand il faut « les faire rapidement à la volée entre 20H00 et 21H00 sinon la mise en production est menacée ».

Au final, après une dizaines d’itérations le testeur devient moins efficace car c’est juste humain et comme on dit dans la Beauce au bout d’un moment « La vache a mal aux pis ! ».

A la place le testeur ouvre l’interface HP Sprinter et accède à des nouvelles fonctionnalités lui permettant de faire plus rapidement ses activités.

Après le paramétrage, il suffit d’ouvrir son navigateur et « une palette / un menu » apparait sur la droite de l’écran.

L’injection de données semble très facile et rapide, ainsi que la variabilisation de celles-ci. Même pour quelques dizaines de données cela aide considérablement.

Il semble aussi que :

  • On peut facilement faire les mêmes tests sous différents types de butineurs
  • Annotations rapide et facile des captures d’écrans pour insertion  dans le module anomalie

HP Sprinter enregistre facilement les actions de testeurs et peut les rejouer. Il y a un flou sur les « scripts ». Est-ce qu’il s‘agit de macro ou de script de type QuickTests Pro ?

Et le tout en quelques clics. Miam, j’ai hâte de tester ce HP Sprinter.

Mais des questions se posent :

  • L’enregistrement des scripts de tests ressemblent à ceux fais avec Sélenium, quid de la ré utilisabilité ?
  • Est-ce utilisable juste pour du one-shot ponctuel ou bien peut-on récupérer ces scripts / tests pour insertion dans d’autres scénarios pour le futur ?
  • Est-ce que l’on construit son capital de test ou bien est-ce du jetable ?
  • Est-ce que ce type de « tests exploratoire » peut servir les tests professionnels avec des outils plus poussés et la méthodologie qui va avec ou bien les sociétés vont privilégier cette manière de tester « A la volée » ? Si cela était, les testeurs chinois ont de beaux jours devant eux… (je n’ai rien contre eux. Mon seul souci étant la tentation d’une réduction des coûts évidente pour les directeurs des achats. Je traite de ce point dans un article dédié).

Liens vers les autres articles sur ALM 11 :

Vidéos sur HP Sprinter :

http://www.youtube.com/watch?v=UaNlUcQxaLw

http://h30423.www3.hp.com/?fr_story=e8f13006d15937142b811f94c7ee30d6886eb132&rf=bm

ftp://ftp.itrc.hp.com/applications/qualitycenter/qc110/mictools/sprinter/sprinter_11/Sprinter_User_Guide.pdf

ftp://ftp.itrc.hp.com/applications/qualitycenter/qc110/mictools/sprinter/sprinter_11/Readme.html

http://www.techvalidate.com/portals/hp-sprinter

http://www.scribd.com/doc/49722301/276/HP-Sprinter-Overview





LoadRunner et Performance Center 11 ?

14 04 2011

LoadRunner et Performance Center 11

Performance Center de la version 10 actuelle :

Des nouveautés concernant de nouveaux protocoles :

  • Microsoft Silverlight virtual users
  • Java over http virtual users

Nouveautés sur les plateformes et environnements :

  • Support pour IE8, Win Server 2008 SP2
  • 64 bit support (32 bit app)

Pas grands chose d’autre à dire pour le moment.

Des nouveautés sur le reporting « Multi-level »

Liens vers les autres articles sur ALM 11 :





ALM 11, les processus métiers et les exigences ?

14 04 2011

Les avant-ventes de chez HP nous ont offerts des démonstrations sous forme de jeux de rôles. Voici le résumé de celui concernant le « Processus métier et gestion des exigences » ou « Les exigences pour tous » (langage testeurs) ou « Fais péter tes requirements » (langage développeur).

Le module exigence semble (j’utilise toujours le mot « semble » tant que je ne l’ai pas vu en live) plus important et développé.

L’idée étant de créer un vrai processus en standardisant la définition des exigences. Ceci via des templates, l’intégration d’outils de Business Process Modeling, la création des exigences automatique depuis le BPM et assurer la traçabilité du tout.

Aucuns détails sur les outils de Business Process Modeling mais les commerciaux de Smartesting (société de niche sur le sujet) étaient en coulisse. Peut-être aurons-nous des informations plus tard.

L’intégration et le partage, un des points majeurs de cette « nouvelle » plateforme ALM 11 est démontré par l’implication des testeurs, des développeurs et autres utilisateurs.

Choses importantes la mise en avant de l’importance des processus métiers, des exigences, leur traçabilité, leurs standardisation et la gestion des changements.

Bref, du bel ouvrage qui aidera à démocratiser la gestion des exigences dans les DSI.

Fonctionnalités étendues sur les points suivants :

  • Standardisation de la définition des exigences avec l’éditeur de texte riche et des templates
  • Intégration avec les outils de Business Process Modeling
  • Création des exigences automatiquement depuis le BPM
  • Matrice de traçabilité Processus métier mis à disposition d’une population plus large
  • Communication partagée sur le processus métier
  • Amélioration de la couverture des exigences
  • Standardisation des exigences
  • Gestion des changements– Traçabilité des exigences avec BP, exigences, tests et anomalies

Liens vers les autres articles sur ALM 11 :







Quality Center et ALM 11 ?

14 04 2011

La présentation d’ALM 11 était plutôt intéressante j’avoue. Une grande messe avec son lot de nouveautés, de discours roboratif, de partenaires avides de visibilité, le tout dans la sauce corporate habituelle.

Introduction de la communication

Mais l’impression générale est très positive pour mon ressenti. Je vous laisse donc à votre appétit gourmand de testeur et bonne lecture.

Je vous présente cela par ordre d’apparition à « l’écran »…

La chargé de communication HP monte sur la scène et « blabla… merci… blabla… ». La chose à retenir étant la présence des partenaires comme Sogeti, Stéria, Atos Origin pour les industriels des tests. Mais aussi des sociétés comme Dalisys, Open, ValidIT ou C2L2 consulting pour les challengers en devenir. Et enfin Cognizant souhaitant finir d’établir sa tête de pont testing en France.

Hélas leurs présences ne se sont réalisées que sous forme de plaquette disponible sur des présentoirs (certains partenaires ont même osés des plaquettes bricolées et imprimées surement sur des imprimantes 9 aiguilles… Qu’il est bon de rire parfois).

Introduction du DG HP France – Bruno Buffenoir

Le DG de HP France monte sur la scène et tente d’aborder le test et ALM 11 en partant de la génération Y et leurs besoins en agile, mobilité, Web 2.0, réseaux sociaux, les cycles courts, etc. Hum… pourquoi pas mais la ficelle « On trouve un sujet sexy et teasing pour introduire ALM » était trop visible et surtout sans rapport flagrant avec le sujet. Bref, HP s’est fait plaisir mais nous on patienté en attendant.

Ensuite un passage par les nouveaux enjeux pour le SI qui était cette fois dans le vif du sujet enfin. Le paradigme de HP étant d’évoquer le concept de « Supply chain IT » !

Le concept peu clair à l’oral, s’éclairci en lisant les slides (reçu récemment). En fait la supply chain IT est ce qui fait le lien et assure le support entre les utilisateurs (clients, employés, etc.) et le SI d’une entreprise (processus, applications, etc.). Concept nouveau pour moi j’avoue et qui ouvre quelques perspectives intéressantes pour le futur.

Après la supply chain IT, on arrive aux nouvelles tendances comme le mobile computing, le cloud (private ou pas), la virtualization, et l’ALM ou Application Lifecycle Management.

L’ALM est donc décrit sous la forme du processus run > plan > built > retire

L’enchainement est fait sur l’intégration de bout en bout de la qualité, de la sécurité et des performances des SI.

Enfin, la conclusion est faite en mettant en évidence l’ALM et la supply chain IT.

Présentation d’ALM par Yrieix Garnier –Directeur de produit HP

Intérêt de son intervention ? En triant dans ce qu’il a pu dire on peut remarquer les points suivants :

Implémentation d’HP ALM 11

HP ALM 11 était présenté comme la plateforme JAZZ d’IBM RATIONAL (slide presque identique que chez IBM) !

Ok, après avoir bien rigolé notons tout de même qu’autour d’HP ALM 11, présenté comme « référentiel unique, plateforme unifiée », sont intégré les applications / Fonctions suivantes :

  • HP Sprinter pour les tests « manuels »
  • Quality Center 11 – Functionnal Test Engineer
  • ALM 11 – Project Manager (étrange ALM 11 est présenté pourtant comme la plateforme…)
  • PC 11 / LoadRunner 11 – Performance Engineer
  • ASC + Fortify – ASC étant l’ex-module tests de sécurité
  • RM 11 + Business Process Management – Biz Analyst

En transverses du tout la tracabilité est présentée comme de bout en bout. A vérifier donc.

En support les “outils” developer MSVS, developer .NET et developer Java.

Intégration et collaboration

En plus de la plateforme ALM 11 les environnements (ou framework) comme Eclipse, MS Visual Studio et Collabnet sont intégrés. Ceci avec des accès direct aux éléments comme ALM / QC depuis l’IDE Eclipse, les exigences, le module defect, etc.

Et le tout avec la traçabilité assurée et une synchronisation bi-directionnelle.

Plus largement, le discours était très orienté « Pensons aux développeurs, à leurs besoins et tentons de les impliquer plus largement dans la qualité ».

Ce qui me semble une démarche saine et pleine de pertinence. Reste à voir le degré d’appropriation des communautés des développeurs dans quelques mois.

Présentation des avant-vente Olivier Jean, Jean-Luc Malvoisin et Mohamed Zouari

Ce fut le clou de la matinée car ils ont su nous expliquer ALM 11 avec des mots de tous les jours et sans le discours corporate classique. Merci à eux.

Quelques chiffres afin d’épater :

  • 1 plateforme unifiée
  • 8 nouvelles versions d’applications

o   HP ALM 11, HP Quality Center 11, HP Performance Center 11, HP Sprinter, HP Loadrunner 11, HP Functional Testing 11, Test Data Management 1.1 et HP Service Test 11

  • 50 dépôts de brevets

o   Sur l’Ajax Truclient et HP Sprinter notamment

  • 100 nouvelles fonctionnalités

De quoi faire saliver ;- )

Avant de rentrer dans les démonstrations, une explication sur les noms a été faite, précision utile :

  • Quality Center Entreprise 10 devient => Quality Center Entreprise 11
  • Quality Center Premier 10 devient => HP Application Lifecycle Management 11
  • Performance Center 9.5 devient => HP Performance Center 11

S’ensuit quatre démonstrations sur les points suivants :

  • Planification, suivi et rapports
  • Processus métier et gestion des exigences
  • Accélération de l’exécution des tests – Intégration développement
  • Validation de la performance sur la plateforme unifiée ALM

Les démonstrations on eu lieu sous forme de jeu de rôle de type « (DSI parle) Mais dis moi, on me signale des soucis dans notre SI ! ». Scène totalement improbable pour un DSI mais qui a eu le mérite de mettre de la vie dans ces démonstrations en nous présentant les nouveautés. Merci les avant-vente !

Pour plus de détails vous pouvez consulter les articles sur les points suivants :